Association Familiale d'Hoop ASBL. menu

logo de l'Association Familiale d'Hoop

nos rubriques 

Notre famille et nos racines :

Notre association :

Nos membres :

Liens externes

Retour à la page d'accueil

accueil














1778-1845Anne-Sophie d'Hoop 

Anne-Sophie est un des huit enfants de François-Dominique d'Hoop,  et c'est par elle que nous apprenons que, lors de la Révolution brabançonne, c'est Trèves qui fut choisie comme havre de paix. Si elle ne donne pas le motif de ce choix, on peut penser que l’ascendance maternelle de l’épouse de François-Dominique n'y est pas étrangère. On se souviendra en effet que Louis Marius, bisaïeul du cote Danneels a été conseiller de l'Electeur de Trèves.

Quoiqu'il en soit, Sophie qui a treize ans n'y est guère heureuse. Elle écrit « S'il dépendait de moi de partir dans ce moment même, écrit-elle en novembre 1790 à sa sœur ainée Philippine (Madame François van Alstein), je n'y balancerais pas un instant. Si vous saviez comme je désire le jour quand je pourrai dire : adieu Trèves, adieu droef Trier ».

Félix d'Hoop fit imprimer en 1891 un petit opuscule intitulé : "Les souvenirs pieux de ma Tante Sophie".